L'autrice de l'ombre des possibles
L'autrice de l'ombre des possibles

Ma philosophie

Pour moi, écrire, c’est traduire l’humain en mots. C’est explorer et déchiffrer la vie. La nôtre mais aussi toutes les autres ; celles que l’on ne vit pas mais que l’imaginaire et l’écriture nous offrent à vivre à l’infini.

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours ressenti le besoin d’écrire, d’inventer, de réécrire l’histoire aussi parfois, pour comprendre, pour agir en conscience et éclairer mes choix.

L’envie de partager mes réflexions et les histoires de mes personnages est venue plus tard, au hasard – si tant est que le hasard existe ! – en découvrant que mon cheminement littéraire pouvait apporter un éclairage à d’autres sur la raison de nos crises intérieures.

Quelques dates

Octobre 1980

Première naissance.

Juin 1987

Premier ballet sur la scène de l’Opéra, premier tutu. Premier rêve éveillé.

Juin 2002

Réveil à l’hôpital à la suite d’un violent accident de voiture et une claque familiale monumentale. Cette période de ma vie a marqué mon cœur et ma chair à un point tel qu’il me semble naître une deuxième fois au commencement de l’été 2002.

Mai 2013

Naissance de mon premier enfant. Troisième naissance pour moi. Je ne suis plus seulement Sophie. Je suis Maman, aussi. Et cela change tout !

Janvier 2016

Naissance de mon deuxième enfant. Je suis désormais Maman avant tout. Et je ne pense plus pouvoir ressentir jamais de bonheur si complet. Mais…

Janvier 2020

Rencontre avec Indigraphe et naissance de mon premier roman. Je suis maman et écrivain. La boucle est bouclée. Tous mes rêves sont réalisés et je suis toujours éveillée.

Si j'étais...

  • … Un film

    Je serais un dessin animé, Pocahontas, Wall-E, Là-Haut, peut-être mais comment choisir, il y en a tant de magnifiques parmi les plus anciens comme les plus récents. J’aime cette façon de traiter de sujets difficiles, humains et éternels, avec humour, poésie, sensibilité, le tout toujours accompagné de messages forts, de mots justes et d’un sens de l’humour très fin. Ce sont des souvenirs inoubliables et des émotions pures.

  • … Un livre

    Je serais La nuit des temps de Barjavel. Je garde en moi la force de l’écriture, l’ambiance si particulière de ce roman, entre urgence et éternité, le choix des mots qui ont forgé ce qui est, à mes yeux, la plus belle histoire d’amour qu’il m’ait été donné de lire.

  • … Un instrument

    Je serais un piano. Les pianistes sont, pour moi, des magiciens. Ils ont le pouvoir de réveiller toute la palette de mes émotions et de me transporter dans des voyages intérieurs infinis. Écoutez « Le rêve d’une note de Riopy » ou la « valse n° 7 » de Chopin, vous verrez…

  • … Un poème

    Je suis peu sensible à la poésie classique. À mes yeux, elle se cache partout, mais rarement dans un poème… Par contre, nombreuses sont les paroles de chansons qui m’ont bouleversée par la justesse des mots choisis. Je pense notamment aux textes de Pauline Croze “On est mal assis” ou “T’es beau” entre autres, ou de Brel “Les vieux amants” qui m’ont profondément marquée.

  • … Une chanson

    Le choix est tellement difficile… Il y en a tant… C’est peut-être « All is full of love de Bjork » qui synthétisera le mieux tout ce que me procure la musique : un univers inouï, sensible, expressif, à fleur de peau, libérant mon imaginaire, canalisant ou transcendant mes émotions.

  • … Une citation

    Cette phrase tirée d’une prière intitulée la Prière de la Sérénité et que j’essaie de mettre en pratique chaque jour (la dimension religieuse m’importe peu dans les mots qui suivent, leur portée va tellement, infiniment plus loin) : « Mon Dieu donne-moi la sérénité d’accepter toutes les choses que je ne peux changer. Donne-moi le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse d’en connaître la différence. »